Témoignages

Ma mère d’Aimé Césaire, poète antillais

Ma mère ne s’opposait à rien
Elle était accueil
Elle était comme la lune
Qui accueille la lumière du soleil
(... lire la suite …)

A ma mère de Théodore de Banville

Lorsque ma sœur et moi, dans les forêts profondes,
Nous avions déchiré nos pieds sur les cailloux,
En nous baisant au front, tu nous appelais fous,
Après avoir maudit nos courses vagabondes.
(… lire la suite …)

Une maman

Une maman,
C’est comme un soleil levant qui réchauffe le monde.
C’est comme une fleur qui habille la terre.
(... lire la suite …)

A mon père

Te souviens-tu de nos jeunes années ?
Toi, tu avais trente ans, j’en avais cinq à peine.
Pour de longues promenades souvent tu m’emmenais,
Courant à travers champs jusqu’à en perdre haleine
(… lire la suite …)

Un coeur de Mamy

Un cœur de Mamy, ça veut du bonheur
Du bonheur pour tous ses enfants.
Un cœur de Mamy, ça a toujours peur,
Ca tremble pour petits et grands,
(… lire la suite …)

Des poèmes de Victor Hugo

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
(… lire la suite…)

Un ange est parti

Où es-tu petit ange, où es-tu ?
On aurait bien voulu à force d’amour,
T’empêcher de partir
Mais le monde est trop lourd
(… lire la suite …)

« L’enfant abandonné » de Roger Blandignères

Un jour j’ai pris conscience,
Que je n’étais rien dans cette existence.
Sans père ni mère,
Je devais construire ma vie au goût amer.
(… lire la suite …)

La solitude

Ils sont nombreux les chemins qui mènent à ce désert.
Ils sont nombreux ceux qui les empruntent, ou trop souvent,
Sont poussés avec violence sur cette terre aride.
(…lire la suite …)

Cultures et Sagesses

Texte de Jean d’Ormesson

Où des voix disparues chantent des chansons de marin ?
Nous mourrons tous. Et nous vivons.
Mais nous ne savons pas pourquoi. Nous ne savons pas pourquoi nous avons été jetés dans le temps.
(… lire la suite …)

« Le petit prince et les étoiles » d’Antoine de Saint Exupéry

« – Ce qui est important, ça ne se voit pas…
Bien sûr…
– C’est comme pour la fleur.
Si tu aimes une fleur qui se trouve dans une étoile, c’est doux, la nuit, de regarder le ciel.
(… lire la suite …)

Savoir vieillir de François Fabié

Vieillir, se l’avouer à soi-même et le dire,
Tout haut, non pas pour voir protester les amis,
Mais pour y conformer ses goûts et s’interdire
Ce que la veille encore on se croyait permis
(… lire la suite …)

« Vieillir en beauté » par Ghyslaine Delisle

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son coeur;
Sans remord, sans regret, sans regarder l’heure;
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.
(… lire la suite …)

Petite parabole

Durant les pluies du printemps
Un vieil homme creusait des trous.
– Que faites-vous là ? demanda son voisin
(… lire la suite …)

« Le jardinier d’amour » de Tagore

Pourquoi la lampe s’est-elle éteinte ?
Je l’entourai de mon manteau
Pour la mettre à l’abri du vent
C’est pour cela que la lampe s’est éteinte.
(… lire la suite …)

Prière amérindienne
« A ceux que j’aime et qui m’aiment »

Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !
Laissez-moi partir
Car j’ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !
(… lire la suite …)

« La mort n’est rien « de Charles Péguy

La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, tu es toi.
Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
(… lire la suite …)

Conte africain

Écoute les êtres et les choses,
Ecoute la voix du feu, la voix de l’eau
Écoute dans le buisson le vent en sanglots
Ceux qui sont morts ne sont pas vraiment partis
(… lire la suite …)

Espérance

« Savourez la vie  » de Mylène Chiodetti

Entendez, écoutez, nous sommes porteurs d’un message :
Vivez braves gens.
Vivez, malgré le froid, malgré votre corps glacé, par dessus les montagnes, bien au delà des difficultés
(… lire la suite …)

Les voeux de Jacques Brel – 1 janvier 1968

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants
(… lire la suite …)

Le bonheur

Le bonheur c’est tout petit
Si petit que parfois on ne le voit pas,
Alors on le cherche, on le cherche partout.
Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
(… lire la suite …)

« Il restera de toi » de  Michel Scouarnec

Il restera de toi ce que tu as donné
Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.
Il restera de toi de ton jardin secret
Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée
(… lire la suite …)

La voile

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l’océan.
Il est la beauté et la vie.
Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.
(…lire la suite …)

Des étoiles

Dans la forêt d’étoiles
Il n’y a pas de vent,
Pas de tempête noire, 
Ni d’orage grondant.

(… lire la suite …)

« Le train » de Jean d’Ormesson

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents. Et on croit qu’ils voyageront toujours avec nous.
Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage…
(… lire la suite …)

Jacques Prévert
« Chanson des Escargots qui vont à l’enterrement »

A l’enterrement d’une feuille morte
Deux escargots s’en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes
(… lire la suite …)

Fermer le menu