En tant que président-fondateur, je vous présenterai l’association cellaic en vous racontant sa naissance, liée évidemment à mon histoire

De 1981 à 2001, j’ai été prêtre du diocèse de St Etienne, aumônier des gens du voyage, de la maison d’arrêt, des SDF, du ¼ monde et des quartiers comme la Romière.
Durant ces 20 ans, j’ai donc rencontré des gens qui, dans la société, n’ont pas la parole.

En partageant leur vie, j’ai découvert qu’ils savent donner sens à leur vie à travers les petites choses du quotidien et les moments de sociabilité qu’ils inventent ; en les aidant à célébrer les évènements de leur vie, j’ai découvert qu’ils expriment leur amour avec plus de vérité, de profondeur et d’humour que quiconque, moi compris.

En 2001, j’ai annoncé que je prenais femme : j’ai donc quitté le monde religieux et, sans le vouloir, j’ai continué à animer des célébrations :
Des gens qui avaient apprécié ma façon de célébrer m’ont demandé de les aider à célébrer un évènement de leur vie, sachant pourtant que ce serait en dehors de l’église et de la foi chrétienne. J’ai alors animé des célébrations laïques, sans le savoir, à l’occasion de décès et de naissances, en mettant en pratique la laïcité (au sens de neutre, impartial) : je ne mettais plus du tout en avant mes convictions (religieuses ou athées, je n’en avais plus guère !) et j’étais à l’écoute.

En négatif, j’ai découvert au crématorium que des funérailles civiles étaient dramatiquement vides, faute de quelqu’un pour aider les familles à célébrer la vie de leur défunt. J’ai alors décidé de proposer mes services au plus grand nombre en envoyant une lettre à toutes les pompes funèbres et en créant un mini-site www.cellaic.com sur Internet. Ce site a attiré des futurs mariés et j’ai ainsi pu célébrer aussi l’amour à l’occasion de mariages.
En positif, j’ai continué à m’émerveiller devant les expressions des gens quand on leur donne la parole : leur amour, le sens qu’ils donnent à leur vie.

En 2009, fort de l’expérience positive des ces célébrations, j’ai décidé de créer une association : j’ai commencé à en parler à ceux que je rencontrais et c’est ainsi que s’est formée une petite équipe qui a donné le jour à l’association.

Je terminerai en vous partageant une conviction qui est la base de l’association :
L’humain est spirituel et nous sommes au service de cette spiritualité :
L’humain doit exprimer son amour, ses questions et ses convictions, et ainsi former sa propre pensée, sa propre spiritualité. C’est particulièrement vrai à notre époque où l’explosion des média favorise la multiplication et la diffusion de prêts-à-penser en tous genres.
Les lieux privilégiés où il peut collectivement (l’offrande d’une fleur ou un « je t’aime » est une célébration !) exprimer et donc forger cette spiritualité unique, sont les célébrations : c’est à l’occasion d’un évènement familial (naissance, mariage ou décès), que l’humain ordinaire peut exprimer sa spiritualité unique, son amour, le sens de sa vie, ses engagements, ses questions et ses souffrances. C’est particulièrement vrai devant le mystère de la mort d’un proche, comme semble le montrer le fait que les humains ont toujours enseveli leurs morts, mais il est important de ne pas attendre cette « extrémité » pour se dire « je t’aime » à titre posthume (d’où les accueils d’enfant, les mariages).

Nous sommes au service de cette spiritualité :
Nous tenons à l’impartialité et la neutralité qui sont les deux principes de la laïcité : nous ne privilégions aucune spiritualité, fut-elle laïque, et nous ne refusons aucune expression, fut-elle religieuse !
En préparant cette conférence, je me suis dit que nous devrions bannir l’appellation « célébrant » au profit de celle d’animateur, les seuls célébrants étant ceux qui célèbrent l’évènement en question.
Le plus beau compliment qui m’ait été fait est à la fin d’une célébration : « Mais tu n’as rien dit ! » : la parole avait vraiment été donnée à ceux qui ne l’ont pas.
Depuis sa fondation, l’association s’est donné les moyens de communiquer : formation d’animateurs, création d’une carte, d’une affiche, participation au forum des associations, renouvellement du site internet, participation à la réflexion sur le nouveau centre funéraire, convention signée avec …. APPEL AUX BENEVOLES !

Fermer le menu