Pour une célébration réussie, il faut :

Un lieu spécialement aménagé et orné pour la célébration :

salle du crématorium, salle funéraire, coin de la salle décoré, nature aménagée,  cimetière, salle de la mairie, etc.

Une bonne préparation,

qui n’empêche nullement le naturel et l’improvisation.

Une participation maximum de tous,

les membres de la famille qui veulent apporter un témoignage, mais qui ne peuvent s’exprimer pour des raisons personnelles, émotionnelles sont relayées par un membre de Cellaïc.

Mais aussi :

ours

Des paroles,

Des mots d’accueil, de recueillement, des textes choisis ou des textes composés par les personnes elles-mêmes avec leurs mots à eux.

Des musiques et des chansons,

Des musiques à écouter, une ou des chansons simples à chanter ensemble

 Des gestes ou rites,

Des symboles universels comme l’eau, la lumière, la terre, les fleurs, le vent…
Des symboles particuliers au groupe familial : la blague de Firmin, l’enchaînement de gestes de la chanson du tonton, la bague de la mamy …

Pour des funérailles, nous vous proposons un canevas :

Pendant que les gens s’installent, se parlent, on peut mettre une musique.

Dire un mot d’accueil :

Ce mot d’accueil souhaite la bienvenue aux personnes présentes, mais aussi celles qui n’ont pu venir, mais qui sont présentes par la pensée.

Il insiste sur le drame de la mort, son aspect irréversible et fatal, le vide, la souffrance, le regret de ne pas avoir parlé assez avec le défunt, et aussi le respect en l’ordre naturel des choses, la foi en la force de l’amour, la volonté de continuer le chemin avec le défunt malgré l’absence physique, etc…

Une musique permet d’intérioriser ce qui vient d’être dit, cette musique peut être soit écoutée soit jouée par des personnes, soit chantée par tous. 

Parler du défunt :

  • Les grandes étapes de la vie du défunt pour que chacun puisse y accrocher ses souvenirs,
  • Les grands traits de sa personnalité : défauts et qualités, passions, forces et faiblesses …
  • Les témoignages, de la famille, d’amis, d’un club, de collègues de travail, de personnel soignant…,
  • Les lectures de textes choisis par la famille, les amis  …

Ces lectures sont entrecoupés par une musique ou un chant

Introduire un temps de recueillement :

stele

Il souligne la foi naturelle de tout humain et, en particulier du défunt.

Ce temps peut être meublé par l’écoute d’une musique d’une chanson, d’un texte

 

 

Invitation à dire un au revoir, un adieu au défunt :

Les participants sont invités à passer devant le cercueil  pour dire un dernier adieu au défunt en faisant un geste : inclination, baiser, geste de l’eau, dépôt de fleurs, etc…