D’après un conte africain

Ecoute les êtres et les choses,
Ecoute la voix du feu, la voix de l’eau
Écoute dans le buisson le vent en sanglots
Ceux qui sont morts ne sont pas vraiment partis
Ils sont dans l’ombre qui s’éclaire et dans l’ombre qui s’épaissit
Ils sont dans l’arbre qui frémit, ils sont dans le bois qui gémit
Ils sont dans l’eau jaillissante, ils sont dans l’eau qui dort
Ils sont dans le silence, ils nous invitent à écouter la fragile musique de la vie
Celle qui continue en nous, celle que ton souvenir accompagne
Celle que nous essayons d’adoucir pour tous tes amis dans la peine

conte af

La vie n’est qu’un passage encombré de nuages
Laissez passer l’orage, retrouvez le courage
Alors il restera l’image d’un merveilleux voyage
Une porte s’est fermée
Derrière des souvenirs, des photos entassées, des rires qui résonnent, les sérieux débats des grands.
Avez-vous eu le temps de dire que vous aimiez tous les bons moment qu’ensemble vous partagiez ?
Il n’est pas trop tard
Laissez entr’ouverte la porte du cœur et des souvenirs
Ce triste départ deviendra simplement un au-revoir.