violon2On dit toujours après le décès d’une personne aimée que la vie continue

Oui, mais à quel prix ?

Pleurer la mort d’un être cher, se briser pour vivre alors que lui se repose en paix, cela peut paraître injuste.

Mais il faut penser qu’il aimerait nous voir sourire, rire, continuer à vivre sans lui, tout en le gardant près de nous à tout jamais dans notre cœur.

Nos défunts continuent à vivre à travers nos souvenirs gravés dans notre esprit et au plus profond de notre cœur.

A quoi ça sert de pleurer son « pauvre sort » ?

Il ne faut pas oublier que Marthe doit être plus heureuse là ou elle est.

C’est vrai après tout que nous sommes injustes et égoïstes.

On pleure sa disparition.

Mais on oublie qu’elle souffrait et qu’elle s’est endormie tranquillement.

Mais deux choses sont sures : Maintenant elle est en paix, elle nous observe nous tous et elle est heureuse de nous voir tous réunis parlant d’elle comme on ne l’avait jamais fait, retraçant sa vie.

Adieu, Marthe, tu étais une personne d’exception et chère à notre cœur